Nos Drones

Droneo – drone marin autonome

Ce drone marin de surface est conçu pour réaliser des missions d’inspection et d’analyse environnementale. Droneo est capable d’embarquer plusieurs types de capteur : bathymétrique, physico-chimique et hydro-sédimentaire. Avec son autonomie de plus de 10 heures Droneo peut opérer en mode autonome sur une très grande surface. Cet outil d’acquisition de données facile à mettre en œuvre et accessible à tous, permet de faire des mesures plus fréquentes et donc améliorer la qualité et la précision des analyses.

En savoir plus

GX8 – Drone aérien

Le GX8 est un drone aérien polyvalent à forte capacité d’emport. Il est équipé d’un châssis type Gryphon qui fait partie des plus résistants et des mieux pensés du marché pour tout ce qui touche aux capacités d’emport lourdes sur un multi rotor. Nous pouvons y intégrer jusqu’à 15kg de capteurs (visuel, thermique, infrarouge…).

En savoir plus

Serval – drone militaire terrestre

Le Serval est un drone terrestre ultra mobile, léger et équipé de trois caméras grand angle qui offrent une vision de jour comme de nuit. Ce drone professionnel permet un retour vidéo accessible en temps réel sur une Interface Homme-Machine robuste et simple d’utilisation. Le Serval est idéal pour mener à bien des missions d’inspection, de reconnaissance et de surveillance. On peut par exemple l’utiliser pour effectuer des levées de doute en observant discrètement l’intérieur d’un entrepôt.

En savoir plus

Droneo mini – Bathymétrie légère

Drone nautique prévu pour des relevés bathymétriques de manière rapide sur des petites surfaces. Facile à mettre en œuvre  8kgs à vide , télécommandable ou 100% autonome, le droneo mini permet d’optimiser les temps de mission sur le terrain.

En savoir plus

Nos systèmes d'inspection et d'analyse

Spotal – système portable d’observation des tirs

Le Spotal est système d’observation qui permet la détection automatique des impacts. Et qui utilise une technologie de transmission sans fils du flux vidéo, permettant d’observer des impacts de tir à longue distance (2,5km voire 12km avec antennes optionnelles). De plus, le logiciel de Spotal utilise une fonction de calibration des cibles qui permet, quel que soit le support employé, d’étalonner ces dernières et d’avoir accès aux fonctions suivantes : H+L, point moyen et enregistrement différencié des résultats.

En savoir plus

Balise bouée – Dispositif de sécurité et de localisation pour plongeur en détresse

Le dispositif d’alerte, sonore et lumineux DSLPD se déclenche d’une seule main. Il peut être mis en œuvre sous l’eau par le plongeur lui-même ou un autre plongeur (son binôme ou un plongeur de la palanquée). Après déclenchement, la bouée balise étanche jusqu’à 50m de profondeur regagne la surface en émettant un flash lumineux et un bruit strident. Celle-ci est reliée au bras du plongeur. Le filin de 50m de long se déroule normalement jusqu’à ce que la bouée ait atteint la surface. A la surface, la lampe est visible jusqu’à 5km par nuit dégagée et le buzzer est audible à plus de 200m. La bouée balise, alimentée par une pile de 3V, s’éteint lorsque le bracelet de maintien et de mise en œuvre est en place.

En savoir plus

Balise bouée – dispositif de sécurité et de localisation pour activités nautiques en surface

Le dispositif d’alerte, sonore et lumineux DSLANS se déclenche d’une seule main. Il peut être mis en œuvre sous l’eau ou à la surface. Après déclenchement, la bouée balise étanche émet un flash lumineux et un bruit strident. Celle-ci est reliée au bras. Le filin de 1m permet de relier la bouée prêt de son utilisateur. A la surface, la lampe est visible jusqu’à 5km par nuit dégagée et le buzzer est audible à plus de 200m. La bouée balise, alimentée par une pile de 3V, s’éteint lorsque le bracelet de maintien et de mise en œuvre est en place.

En savoir plus

Siphon – Robot sondeur

Le siphon est une solution robotisée qui permet d’inspecter les canalisations immergées non visitables. Cette initiative a été développée en collaboration avec SUEZ. Le siphon est rattaché à un trépied, duquel il se déroule jusqu’à 250m. Celui-ci permet de le déployer ainsi que de le récupérer mais également de mesurer la distance parcourue afin d’immobiliser le sondeur pour l’acquisition des mesures. Ce robot sondeur n’est pas motorisé mais se déplace avec le flux d’eau (cela réduisant l’important risque de blocages dus à tous types d’objets présent dans la canalisation et ainsi bloquant le système de propulsion).

En savoir plus